1977,  Dinard en Bretagne et Starnberg en Bavière deviennent villes jumelées.

Cale logoLes « Amis de Starnberg »  se sont donnés pour mission depuis 1979 de rendre vivante l’amitié nécessairement associée à l’acte de jumelage. De très nombreux échanges ont eu lieu et de nouveaux s’organisent entre ces deux villes si agréables à vivre. Cette association est ouverte à tous, germanistes ou non et de nombreuses réunions ou manifestations très conviviales sont organisées afin que chacun puisse participer à la vie du jumelage: repas, pots d’amitié, cours de langue allemande

 (3 niveaux différents) et le Stammtisch, une rencontre autour d’un apéritif pour discuter en allemand

N’hésitez pas à nous rejoindre au moyen du  formulaire ci-dessous.

                                                                                     La Présidente, Margrit Perrier

               

Site internet : amisdestarnberg.fr      E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

NOM:    …………………………………..                                        Prénom:……………………………………

Adresse:………………………………………………………………………………

Téléphone: ………………………….                                             Email:………………………………………….

Nombre de personnes qui adhèrent :  …….

Chèque à l’ordre de «  Les Amis de Starnberg » : 10 € x …….. = ……. €

Adhésion et chèque à adresser à : Les Amis de Starnberg

19 rue Coppinger 35800 DINARD

Bilan moral et d’activités :

Forte de ses 140 adhérents, l’association des Amis de Starnberg reste de taille importante et demeure l’une des plus importantes associations de la ville de Dinard. Mal- heureusement, depuis notre dernière Assemblée Générale, qui remonte maintenant au mois de février 2020, nos activités habituelles se sont réduites comme peau de chagrin, en raison du contexte sanitaire. Toutes les manifestations directement liées à notre partenariat (Délégation Municipale, Semaine Française, Marché de Noël) ont dû être annulées et il nous fut également impossible d’organiser des évènements supposant rassemblements (repas, conférences…). Seuls ont pu se tenir les cours de langue soit par visioconférence, soit en «présentiel», lors des quelques semaines où la situa tion était « détendue ». Les perspectives restent encore floues : il a été envisagé l’éventualité d’organiser le prochain voyage de la délégation municipale à Starnberg au mois de mai prochain, au moment de la semaine française. Qu’en sera-t-il ? Il l nous faudra sans doute encore patienter pendant des semaines avant d’y voir plus clair. Espérons en tout cas que le retour à la « normalité » permettra de donner un nouvel élan à notre jumelage, avec de nouvelles idées, qui nous permettront de toucher un public plus vaste.

Chers amis,

J’espère tout d’abord que l’été, un peu instable cette année, vous aura été bénéfique malgré tout et qu’il nous réserve encore quelques belles journées.

Cette année 2021 est pour notre association une année élective où le conseil d’administration doit être renouvelé. Pour les raisons que vous connaissez, nous avons dû repousser la date de l’assemblée générale en espérant pouvoir la fixer au mois de septembre. Malheureusement, nous ne pourrons organiser cette assemblée au COSEC, les restrictions imposées ne pouvant être compatibles avec le déroulement de cet évènement. Après communication des bilans, projets et budget prévisionnel, nous vous demanderons donc de bien vouloir voter soit par internet, soit par courrier, selon des modalités qui vous sont indiquées dans ce même journal.

Après deux mandats exercés avec des fortunes diverses, mais toujours avec la volonté d’œuvrer pour l’importance du jumelage dans la cité, de dynamiser notre partenariat et de lui ouvrir de nouvelles perspectives, j’ai décidé de ne pas être candidat à un troisième mandat de président. Une sorte de lassitude, voire de sentiment d’usure ont certainement joué un rôle dans cette décision: dix ans de présidence dans une autre importante association dinardaise, plus ces deux mandats que j’ai accepté d’effectuer aux Amis de Starnberg ont sans doute émoussé l’enthousiasme et l’élan… Mais il entre aussi une bonne part de déception dans cette résolution, prise il y a maintenant plus d’un an. Il y a d’abord un constat d’échec quant à l’ambition que nous nous étions donnée, de faire venir de nouveaux adhérents et donc d’apporter un nouveau souffle à l’association. Ce n’est certes pas faute d’avoir essayé et la délégation que nous avions organisée il y a trois ans, destinée à mettre en contact des associations, ou des groupes de métiers de nos deux villes semblait avoir porté ses fruits, mais il n’y eut pas de retour. Or le principe d’une délégation municipale annuelle consiste à toucher le plus large éventail possible des populations respectives. Il y a ensuite ce questionnement, auquel j’avoue ne pas avoir encore trouvé de réponse, sur l’attractivité en général des jumelages dans notre société actuelle. Les jumelages franco-allemands qui ont été si nombreux à voir le jour, après la signature du Traité de l’Elysée en 1963 ont eu le but affiché de réconcilier et de rapprocher les deux peuples et il semble largement atteint. Les objectifs sont donc à revoir et le logiciel à changer : quelles actions notamment en direction des jeunes, alors que l’essentiel des échanges scolaires que nous soutenons est passé dans le giron de l’Education Nationale ?

Nous avons certes apporté quelques réponses à cette question, en renouant notamment avec le Lycée Hôtelier dont un certain nombre d’élèves ont, depuis trois ans, pris le chemin de Starnberg, dans le cadre d’échanges ou de voyages scolaires. Nous avons également soutenu l’initiative prise par l’association junior « Sourires de Gosses » d’organiser un voyage à Starnberg pour un groupe de jeunes, dont certains étaient handicapés. Cela prouve que la ville jumelée n’est pas méconnue de la jeune génération. Mais celle-ci nous échappe le plus souvent lorsqu’elle a quitté le lycée et il reste à attirer la génération suivante, celle des trentenaires ou quarantenaires, voire celle des cinquantenaires…

Une des missions et non des moindres d’une association de jumelage est de sensibiliser à la langue et à la culture (au sens large) du pays partenaire. A cet égard, si le marché de Noël et le Biergarten, que nous avons organisés pendant trois années consécutives, n’ont pas connu l’affluence escomptée; les conférences ont, quant à elles, eu un succès honorable, et il y a là certainement une piste à creuser… L’association joue par ailleurs toujours son rôle dans l’apprentissage et la pratique de la langue de Goethe.

Je quitte ce poste de président tout en espérant que le jumelage pourra trouver un nouvel élan, et me suis de toute façon déclaré prêt à conserver des responsabilités au sein du conseil d’administration. Je tiens d’ailleurs à en remercier vivement les membres pour le dévouement dont ils font preuve.

Dominique LEDEZ

 Btn retour

     

Btn retourHistorique Jumelage

Le jumelage qui unit Dinard à Starnberg, ville située en Bavière à proximité de Münich, est une histoire qui a commencé le siècle dernier et a abordé le 21ème siècle avec un élan et une vigueur non démentis. A travers toutes ces années, des liens et échanges de toutes sortes ont vu le jour, mettant en relation des scolaires, des stagiaires, des associations ou plus généralement des citoyens de nos deux villes. Ces liens ont construit et renforcé notre partenariat, qui se caractérise, à l’instar de tant d’autres jumelages, par l’amitié et la fidélité. Le site vous permet de découvrir comment l’association des Amis de Starnberg, en étroite relation avec la municipalité de Dinard et bien sûr son pendant starnbergeois, « Die Freunde von Dinard », contribuent à faire vivre ce jumelage. Vous y trouverez toutes informations utiles concernant les délégations, les échanges ou les activités dispensées par l’association, notamment les cours d’allemand ou le moment convivial de conversation en langue allemande qu’est le « Stammtisch ». Vous pourrez également, si vous maîtrisez un peu l’allemand, suivre l’actualité de notre ville partenaire, avec les liens qui vous sont proposés dans la colonne de gauche. Ce site doit être à la fois l’illustration de la vitalité du jumelage, et un outil qui puisse mieux nous faire connaître et faciliter la communication. N’hésitez pas à nous contacter, à nous faire parvenir une annonce et le cas échéant à nous faire vos suggestions en utilisant notre courriel . N’hésitez pas, non plus, à adhérer, si ce n’est déjà fait ! Dominique LEDEZ.

Voici quelques moments forts de notre jumelage. Il n’est pas question ici évidemment de raconter tout ce qui s’est passé depuis le début du jumelage, ce serait beaucoup trop long.
Chacun se fait
sa propre histoire avec les échanges auxquels il a participé, mais nous avons toujours besoin de points de repère dans nos récits, c’est l’objectif de ce modeste historique.

Historique photo 1
Mai 1977. Le Maire de Starnberg, Heribert Thallmair accueille sur l’aéroport de Munich son homologue, Yvon Bourges.

Les entretiens préliminaires à la création du
jumelage, préparés par Marcelle et Gerhard Blumenau, ont lieu dans une ambiance idéale et se concrétiseront quelques temps plus tard.
Historique photo 2
8 septembre 1977. Heribert Thallmair, maire de Starnberg et Yvon Bourges, maire de Dinard signent la charte de jumelage entre les deux villes, sur la digue de l’Ecluse à Dinard.
La délégation
bavaroise comptait 60 personnes parmi lesquelles les nageurs, les groupes folkloriques, les musiciens, les représentants du conseil municipal et du personnel de la mairie et des écoles.
Historique photo 3
Septembre 1978, la 1ère délégation municipale de Dinard se rend à Starnberg, conduite par Yvon Bourges.
On note la
présence de représentants du D.O.N. (Dinard Olympique Natation), du Cercle An Alarch, de la Maîtrise Sainte Magdeleine, de conseillers et employés municipaux.
Historique photo 4 provisoire 8 octobre 1979, création de l’association «Les Amis de Starnberg».
Au bout d’un an et demi de fonctionnement, le jumelage a besoin d’un moteur capable tout au long de l’année de le faire vivre et de développer les échanges tout azimut avec Starnberg; Georges Thomazo, alors Conseiller municipal, fonde l’association à Dinard. Elle dispose d’un local où les cours d’allemand, les réunions sont désormais possibles. Très vite le nombre d’adhérents augmente et le jumelage s’ancre dans la ville.
Historique photo 5Décembre 1980. Création de l’association «Die Freunde von Dinard» à Starnberg. Légende photo :
Deux hommes à la barre désormais car Werner Sedlmeier, proviseur adjoint du Gymnasium de Starnberg et professeur de français devient le 1er président de Die Freunde von Dinard. Ils seront longtemps les 2 piliers très actifs du jumelage. Les deux associations en place deviennent les chevilles ouvrières enthousiastes de multiples échanges.

Historique photo 61987, anniversaire des dix ans de jumelage fêté tout au long de l’année. En mai, Yvon Bourges est fait «Citoyen d’Honneur de la ville de Starnberg» et l’œuvre de Georges Delahaie est inaugurée à Starnberg (photo).
En septembre, Heribert Thallmair, maire de Starnberg est fait «Citoyen d’Honneur de la ville de Dinard» et une sculpture de Pierre Manoli est inaugurée à Dinard.Les dinardais participentà la 1ère fête de la bière