Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29

Conférence de Madame Gaillard

Environ 80 personnes ont assisté à cette conférence de Marion Gaillard, le 11 janvier. On a  senti une réelle motivation pour le thème et de non moins réelles préoccupations pour le devenir du couple franco-allemand et plus largement de la construction européenne.

Brillant exposé de Mme Gaillard sur la genèse et l'évolution du couple franco-allemand avec rappel des situations nationales respectives mais aussi des contextes internationaux qui ont accompagné cette évolution. Conférence suivi d'un débat, qui aurait sans doute pu durer plus longtemps, car les questions ne manquaient pas,  et d'un pot amical où certains ont pu continuer à échanger avec Mme Gaillard.
Quelques photos de la soirée - Cliquez ici

 

DSC 3239

Un voyage mémorable


Que de souvenirs pour nos élèves et nous-mêmes lors de ce dernier échange! Tout d'abord le fait,pour les profs, exceptionnel, d'être allées deux fois à Starnberg pendant l'année 2016! Et puis les conditions un peu particulières de notre transport à l'aller....qui devait être bien confortable puisqu'un car nous emmenait directement à Paris prendre un TGV direct pour Munich! Pas le moindre stress en vue.... jusqu'à la région parisienne! Un bouchon, puis deux, puis le périphérique bloqué, imposssible d'entrer dans Paris, puis d'accéder à la gare.... bref, nous avons raté le train! Une grande première pour moi en plus de 30 ans de voyages scolaires! Le suivant partait deux heures plus tard, nous n'y avions pas de places réservées et avons dû changer à Stuttgart en quelques minutes.... sur le même quai, certes, mais sans places réservées non plus et avec 35 élèves!!! On l'a fait! Et nous sommes arrivés vers 23h30 à Munich, pour prendre le dernier S-Bahn et retrouver les familles à Starnberg environ une heure plus tard! Ouf! J'avoue qu'à peine arrivée j'angoissais déjà pour le retour: nos élèves parviendraient-ils à monter dans le S-Bahn avec leurs valises, et à en ressortir tous??? L'an dernier nous avions failli rester coincés, la porte s'étant refermée sur nous...

En fait, le voyage retour se passa mieux du point de vue des transports, mais fut un vrai challenge avec deux élèves pris de gastro dans le train, puis le car à intervalles réguliers (heureusement en alternance!!!) Ils ont fini par nous contaminer car de nombreux élèves furent malades au retour, le week-end ou en début de semaine. Les profs n'ont pas échappé à la règle!

Entre les deux, que du positif! Ce voyage fut un enchantement de bout en bout! Des élèves très gentils qui s'entendaient bien entre eux et se sont bien intégrés dans les familles; des excursions qui ont plu à tout le monde (même s'il faut beaucoup marcher dans les Alpes et monter une jolie côte pour voir le château de Neuschwanstein, même s'il faut faire le forcing pour entrer à 70 dans le métro .... oui, avec les correspondants, cela faisait un joli nombre, même que deux Starnbergeois n'ont pas réussi à monter dans notre rame et ont dû prendre la suivante....ah, ces transports!). Je remercie tous nos élèves de s'être aussi bien tenus pendant tout notre séjour , y compris lors de la visite du Musée Buchheim où les explications très détaillées de notre guide sur toutes les toiles expressionnistes exposées auraient pu en pousser plus d'un à la défection!

La magie de ce séjour est également due à la période: Beaucoup ont découvert ce qu'était vraiment un Marché de Noël, celui de Munich (multiple) ou même d'Augsburg pendant le week-end, ou ont fait du ski dans les Alpes (sur le point culminant, le Zugspitze, le seul dont les pistes étaient ouvertes à cette époque) . Enfin tous ont vécu une fête de la Saint-Nicolas absolument mémorable avec chocolats et cadeaux distribués selon les traditions de chaque famille: qui le matin, qui le soir,certains dans une chaussette dans le jardin ,d'autres dans de beaux sacs devant la porte, parfois avec un « vrai » St Nicolas qui frappait à la porte et venait faire le portrait de chacun en soulignant ce qu'il avait fait de bien - ou de mal - pendant l'année écoulée... Que de choses à raconter le lendemain matin au Lycée! Même les profs ont eu leur Saint Nicolas chez Madame Wolpers!
Pour ma part, je suis ravie d'avoir pu partager avec mes élèves ma toute première Saint-Nicolas!!!

Françoise Devouard

Conférence le 11 Janvier 2017 salle Stéphane Bouttet

Aujourd'hui, le couple franco-allemand fait partie de notre paysage politique et nous attendons de nos dirigeants qu ils entretiennent cette amitié qui fait presque office de religion d'État. Pourtant, il y a encore 70 ans ce qui primait de part et d'autre du Rhin était la méfiance, voire la haine, réciproques. Comment est-on donc passé de l'ennemi héréditaire à l'ami? S’agit il d’ailleurs réellement d'une amitié, ou plutôt d'un intérêt national bien compris?
Cette conférence se propose de retracer 70 ans de relation franco-allemande, depuis le rapprochement au sein de la CECA en 1950-51, et d'en analyser les différents ressorts, le contexte et les malentendus, bref d'aller, par-delà le mythe, à la rencontre de la réalité d'une vie de couple mouvementée.

Conférence suivie d'un débat et d'un pot amical.

affiche confrence copie

Aujourd'hui, le couple franco-allemand fait partie de notre paysage politique et nous attendons de nos dirigeants qu ils entretiennent cette amitié qui fait presque office de religion d'État. Pourtant, il y a encore 70 ans ce qui primait de part et d'autre du Rhin était la méfiance, voire la haine, réciproques. Comment est-on donc passé de l'ennemi héréditaire à l'ami? S’agit il d’ailleurs réellement d'une amitié, ou plutôt d'un intérêt national bien compris?
Cette conférence se propose de retracer 70 ans de relation franco-allemande, depuis le rapprochement au sein de la CECA en 1950-51, et d'en analyser les différents ressorts, le contexte et les malentendus, bref d'aller, par-delà le mythe, à la rencontre de la réalité d'une vie de couple mouvementée
.

Conférence suivie d'un débat et d'un pot amical.